Sony Alpha 7 II / ILCE-7M2 Appareil Photo Numérique

Sony Alpha 7 II / ILCE-7M2 Appareil Photo Numérique 24.7 Mpix - Kit Objectif 28-70mm : a pris leur ligne de caméras full-frame au prochain niveau avec la caméra Alpha a7II Mirrorless numérique, qui comprend 5 axes SteadyShot INSIDE stabilisation d'image avec 4,5 arrêts de compensation pour tangage, lacet, décalage horizontal, déplacement vertical, et le rouleau. Opération de la série 24,3 mégapixels a été simplifié avec une poignée redessinée, le déclencheur, et les commandes personnalisables.
Le a7II dispose également d'un design à l'humidité et à la poussière avec un corps en alliage de magnésium et d'une lentille plus robuste monture. Et, avec des algorithmes raffinés et une meilleure utilisation du processeur d'image BIONZ X, le a7II a un système amélioré rapide Hybrid AF qui est environ 30% plus rapide que le modèle précédent avec un taux de rafale de 5 images par seconde avec autofocus continu, ainsi que 40% démarrer plus rapidement le temps.


Le capteur 24,3 mégapixels permet des images haute résolution et une faible efficacité lumineuse avec sa gamme standard de sensibilité ISO de 100-25600. Le processeur d'image X BIONZ offre des vitesses rapides de traitement et d'exploitation et frontal LSI (intégration à grande échelle) améliore les premières étapes du traitement de l'image résultante dans des détails plus naturels et les tons plus riches. Et 16 bits traitement d'image et la sortie à 14 bits RAW conserve les détails fournis par le capteur.
Pour compléter les capacités d'imagerie de la a7II, à la fois un écran LCD inclinable 3,0 "1,228.8k-dot et 2,36 millions de points OLED viseur électronique sont disponibles pour la surveillance et l'examen image. Built-in connectivité Wi-Fi, avec le soutien de NFC, est disponible, aussi, pour le partage instantané des images de la caméra ainsi que le contrôle de la caméra à distance à partir d'un appareil mobile lié.


  • 24,3 MP Exmor CMOS Capteur d'image BIONZ e X Image Processor
  • 5 assi SteadyShot INSIDE Stabilisation d'image
  • Majeur Hybrid veloce AF
  • Full HD Video Recording e XAVC S Format
  • Gamma personalizzabili profili colore e S-log2
  • Timecode e utente Impostazioni Bit
  • 3.0 "1228 .8k-Dot Tilting LCD Monitor
  • 0,5 "elettronico 2,36 M-Dot XGA OLED Tru-Finder Mirino
  • Entrée & Jack Audio par cuffie
  • Built-in Wi-Fi con Connettività NFC




Stabilisation d'image sur 5 axes


L'appareil photo α7 II augmente considérablement vos possibilités d'expression en compensant les cinq types de mouvements de l'appareil pendant les prises de photos et vidéos à main levée. La compensation hautement efficace par pas de 4,5 vous permet de zoomer en toute confiance sur des sujets éloignés, de réaliser des gros plans détaillés, de capturer des scènes de nuit et bien plus encore, le tout avec un minimum de flou causé par les mouvements de l'appareil.

Compatibilité avec une large gamme d'objectifs


La nouvelle stabilisation d’image sur 5 axes vous permet de bénéficier d'une liberté de prise de vue à main levée sans précédent avec la plupart de vos objectifs préférés. La courte distance de retour de bride offerte par l'appareil photo α7 II de type E contribue à une large compatibilité des objectifs.

Optimisation automatique pour tous les objectifs α


Utilisez vos objectifs de type E et A en toute confiance : l'appareil α7 II analysera les informations de l'objectif afin d'optimiser les performances de traitement et la stabilisation d’image sur 5 axes pour l'objectif monté. Lorsque vous utilisez les objectifs de type E avec stabilisateur optique (OSS), l'appareil photo α7 II combine le meilleur de la stabilisation d’image de l'objectif et de l'appareil.

Mise au point automatique hybride rapide hautes performances


Récemment amélioré, le système de mise au point automatique hybride offre une réponse ultrarapide, des prévisions très précises et une vaste zone de couverture pour la mise au point automatique, ainsi qu'un suivi sur lequel vous pouvez toujours compter. Il est extrêmement rapide pour un système de mise au point automatique plein format (30 % plus rapide que l'appareil photo α7) et prévoit avec précision les mouvements de votre sujet, pour un suivi continu.


Capteur CMOS Exmor plein format 35 mm 24,3 mégapixels


Le capteur d'image vous offre de belles images d'un angle à l'autre et une résolution exceptionnelle de 24,3 mégapixels. Vous bénéficiez d'une réduction du bruit, d'une gamme dynamique très étendue et de gradations incroyablement riches et subtiles. En outre, les innovations exclusives de Sony reproduisent les détails plus fidèlement, pour que chaque scène semble incroyablement réaliste.

Moteur de traitement d'image BIONZ X


Le moteur BIONZ X reproduit fidèlement les textures et les détails en temps réel (tels que les voit l'œil nu), grâce à ses capacités de traitement très haut débit. En association avec l'intégration à grande échelle frontale qui permet d'accélérer le traitement, ce moteur de traitement d'image permet d'offrir des détails plus naturels, des images plus réalistes, des dégradés de tons plus riches et un bruit plus faible pour vos photos et pour vos films.

Boîtier robuste en alliage de magnésium


Léger et extrêmement compact, le boîtier offre un design robuste pour résister aux conditions difficiles de la prise de vue sur le terrain. Il combine idéalement légèreté, robustesse et prise en main stable grâce à son capot supérieur, son capot avant et sa structure interne en alliage de magnésium rigide.

Fixation pour objectif robuste

La résistance et la rigidité du boîtier et de la fixation pour objectif ont été améliorées pour fournir une base particulièrement solide au montage d'objectifs lourds et imposants tels que les super téléobjectifs et ceux privilégiés pour la réalisation de vidéos.

Poignée et bouton de l'obturateur améliorés

La poignée a été améliorée en termes de forme et de hauteur pour une prise en main plus sécurisée de l'appareil photo, même lorsqu'un gros objectif y est fixé. Cette amélioration contribue également à une manipulation plus facile du bouton de l'obturateur et des molettes. En outre, le bouton de l'obturateur présente une nouvelle forme et a été déplacé vers l'avant pour permettre des prises de vues plus naturelles et réduire les mouvements de l'appareil.

Personnalisation facile des boutons


La personnalisation des boutons vous permet de prendre des photos comme vous le souhaitez, en attribuant les fonctions fréquemment utilisées aux boutons personnalisables de votre choix. Vous pouvez facilement attribuer l'une des 56 fonctions à n'importe lequel des 10 boutons pour profiter d'un fonctionnement plus rapide et plus intuitif ainsi que d'une commodité maximale.

Profil d'image

Affinez l'apparence de vos films avant la prise de vue en réglant la gradation, les couleurs et les détails. Ces paramètres peuvent être enregistrés avec d'autres réglages sous forme de profil. Vous pouvez mémoriser jusqu'à 7 profils pour une utilisation ultérieure.

Stabilité de l'image du viseur


Contrôlez les effets de stabilisation de la compensation des vibrations dans le viseur ou l'écran LCD lorsque vous prenez des photos, en appuyant à mi-course sur le bouton de l'obturateur ou en agrandissant l'image, ou en passant en mode film lorsque vous réalisez des films. Même si vous utilisez un téléobjectif ou un objectif macro, vous pouvez régler avec précision le cadrage et la mise au point, avec une stabilité optimale.

Toutes les possibilités d'expression


Avec ses dimensions extrêmement compactes, l'appareil α7 II intègre de puissantes fonctions pour la réalisation de films. Vous pouvez créer des films à couper le souffle et d'une incroyable qualité visuelle et audio avec de superbes effets de flou en arrière-plan, des détails remarquablement clairs et une sensibilité permettant de rendre les scènes sombres plus éclatantes. Les fonctions telles que le Profil d'image et les modes P/A/S/M vous permettent encore plus d'options créatives.


Mon évaluation de la Sony Alpha 7 II est tout-à-fait individuelle etje ne recherce pas l'unanimité.
Pour vous situer le contexte, je décrirais tout d'abord mon expérience des dernières années avant de me concentrer sur ce boitier et le systême A7 et E-Mount, car le systême et les objectifs jouent le rôle essentiel dans la qualité des images, bien entendu loin derrière la personalité, l'expérience et le champ d'action du photographe.

Pendant des décennies, je me suis contenté d'un boitier analogue Nikon, que ce soit dans la poussière et la fournaise du sahara ou la moiteur de la saison des pluies dans la forêt du Gabon. Pendant quelques années, j'ai aussi utilisé une petite canon semi-format 18x24, que des amis japonais m'avaient offert à Osaka.
C' était l'époque ou la mise au point se faisait avec und lentille de fresnel et une aiguille qui se calait au milieu losque l'exposition était correcte.
Aujoud' hui, je trouve que la photographie est devenue und chose à la fois très simple et très complexe.
Très simple, parce que toutes les caméras (sauf par ex. la Fuji X-Pro1) ont un mode entièrement automatique et des programmes qui fonctionnent d'une facon superbe dans presque tous les cas, et très complexe parce que les engins de haut de game sont surchargés de fonctions plus ou moins superflues comme la commande à distance depuis un portable, les coordonnées GPS, des effets spéciaux susceptibles de détériorer à 100% n'importe quelle bonne photo ou de créer des albums avec des encadrements etc.


Il y a par contre des innovations intéessantes comme le bracketing qui font que la caméra prend très rapidement plusieurs photos avec des expositions différentes et compose une seule image en atténuant les parties claires et éclaircissant les parties sombres.
De même, la stabilisation permet de prendre des clichés nets sans trépied avec une seconde d' exposition pour des focales grand angle et normales ainsi que des temps d' exposition relativement lents avec des télés. Dans les meilleurs cas c'est une amélioration d' un facteur équivalent à 10x puisque au lieu d'obturer á 1/200s à 200mm on peut maintenant descendre à 1/20s.
De même, la sensibilité des capteurs a énormément évolué. Il y a peu d'années, monter à ISO 400 ou même 800 était la limite, aujourd'hui, une bonne caméra délivre une bonne qualité à ISO 12800.

Quant-à la richesse des images et leur niveau de détail, le standard actuel est 4 fois plus élevé que ce qui est nécéssaire pour une vidéo super détaillée en 4K. Personellement, j'ai 3 boitiers qui délivrent entre 36 et 50 MP et Canon travaille sur un capteur de 250 MP qui sera probablement commercialisé lors de la prochaine décennie.

Mais il faut faire la part des choses entre ce qui sert à quelque chose et ce qui ne sait à rien, sinon à créer de l'embrouille. Par exemple, même avec un objectif de plus de 2.000 Euro sur ma A7r II, ne n'obtiens pas à 75 m plus de détails que me donne und petite paire de jumelles à 19 Euro. En fait, la plupart des optiques de haut de gamme délivrent un niveau de piqué ressenti de l'ordre de 12 à 18 MP tel qu' on peut le lire dans les tests de DxoMark. Si je veux vraiment faire de la photo longues distances, je n'untilise pas d'objectifs Canon ultra-chers, mais 2 sytèmes Pentax composés d'un téléscope PF-100 ED, d'un adaptateur et d'une caméra Pentax K.

En d'autres termes, on n'optiendra pas avec un boitier cher comme la A7 II ou la A7r II les performances espérées digne du capteur sans investir un montant multiple du prix du boitier dans des optiques appopriées comme le Zeiss Vario-Sonar f/2.8 24-70mm ZA avec adapteur LA-LE4 , Sony FE 4/70-200 G OSS, Sony G FE 4/PZ 28-135 G OSS ou des Prime Lenses comme les Zeiss 35mm, 55mm ou Batis 85mm.

Utiliser l' A7 II avec un ou deux objecctifs bon marché pour des raisons financières n 'a pas beaucoup de sens, parce que d'ici à ce que la panoplie soit complète, même si on se spécialise sur un genre de photographie bien déterminée, le boitier sera démodé avant qu'on ait pu l'utiliser pleinement.
Dans un tel cas, il est judicieux d' adopter une autre stratégie pour monter les échelons un à un.
En ce qui me concerne, j'ai débuté mon système E-Mount avec l'A6000 et 2 objectifs kit pour presque rien, puis fait peu à peu l'acquisition de bonnes optiques plen format, acheté une A7 presque neuve, puis une A7r, revendu l'A7 en échange d'une A7 II puis acheté und A7r II etc.
Aujourd' hui, je me retrouve avec 3 Boitiers A7 différents et des objectifs pour tout les domaines, mais il faut avoir une longue haleine et beaucoup de persévérence et se contenter au début d'un capteur APS-C.
Heureusement, l'A6000 est un excellent boitier très polyvalent qui support les Objectifs E-Mount qu'on peut utiliser plus tard sur les A7.
Si l'on renonce à la stabilisation des boitiers M II, on trouve des A7 d'occasion très bon marché.

Le problème se pose différemment si l'on dispose déjà d'objectifs A-Mount, Canon EF ou Nikon plein format.

Particulièrement l'A7 II et l'A7r II acceptent non seulement les objectifs A-Mount grace à un adapteur Sony LA-EA4 (qui a un AF-intégré), mais aussi presque tout ce qui existe sur la planète si on a le bon adapteur. Mais attention: Il y a des objectifs avec lesquels l'AF ne fonctionne pas ou le diaphragme doit être réglé manuellement. C'est un sujet très vaste et très complexe.
Personellement, j'utilise bien volontiers un Samyang / Valimex 14mm f/2.8 monture Nikon avec und adapteur Novoflex sur mes A7 qui marche très bien, mais entièrement manuel ce qui n' est pas un problème avec une telle focale. La caméra calcule et réalise une exposition parfaite.
Je pourrais aussi bien utiliser par exemple mon Zeiss 35mm f/1.8 monture Nikon destiné à ma D610 avec le même adapteur si je le voulais, manuellement, bien entendu, si je ne le fais pas, c'est parce que j'ai le Zeiss 35mm E-Mount qui communique parfaitement avec les A7.
Donc, si vous avez déja de bonnes optiques A-Mount plein format avec le LA-EA4, vous aurez des objectifs qui marcheront à 100 % avec les A7 et si vous avez d'autres objectifs que Sony, dans la plupart des cas ils fonctioneront tout-au-moins manuellement et - point important - seront stabilisés avec l ' A7 II et l'A7r II !
Dans un tel cas, l'achat de ce boitier vaut le coup et il vous catapulte au sommet de l'Olympe photographique ou vous serez en bonne compagnie avec la Canon 5Drs, Nikon D810RS et Sony A7r II.


Maintenant, il ne faut pas croire non plus que les A7 II et le système E-Mount sont dans tous les domaines la crème de la crème.
Si l'on accepte quelques restrictions de champ visuel, le marché offre dans les formats APS-C, MFT et même 1-pouce, des systèmes et boitiers aux performances extraordinaires à des prix sensenblement plus tolérables.
Des Sytèmes très chers comme les A7 - et je ne parle pas des boitiers - ne peuvent être vraiment financièrement et techniquement exploités que si l'on maitrise instinctivement les paramêtres tri-dimensionels tels que vitese d'obturation, diaphragme et ISO ainsi que leurs conséquences sur la profondeur de champ, le dynamisme ou le bruitage. D'autre part, il est plus qu'avantageux de disposer d'une bonne expérience et formation en matière de composition et de mise en valeur des sujets. On n'achète pas une Super Moto quand on vient d'avoir le permis, à moins de commander en même temps le cerceuil et de régler à l'avance les obsèques.

J'ai des systèmes sans miroir comme le Fuji X avec la X-Pro1 et X-T1 ou MFT avec les Olympus E-M1 ou E-M5 II ou Lumix GH4 ou bien encore la toute nouvelle Canon EOS-M3 qui ne permettent pas de différencier la qualité des résultats à bien des égards.
De même, des systèmes complets à optique fixe à moins de 1.000 Euro comme les Sony RXavec leurs objectifs Zeiss ou Lumix G avec leur lentilles Leica, qui sont relativement extraordinaires.

En fait, des Boitiers comme les A7, les Nikon D610, 750, 810 ou Canon 5D jouent leurs atouts que dans des situations assez extrêmes comme un match de basket-ball dans une salle de sport mal éclairée etc. et dans la chaine photographique le boitier joue un role plutot secondaire, après le photographe, le motif, l'élairage, l'objectif et même le logiciel.
Un bon photographe qui connait bien son matériel obtiendra très pobablement avec une Fuji X-T1, un trépied et un Fujinon XF f/1.4 à f/5.6 de meileures images d'une nef d' église qu'un débutant avec une A7r II et un Zeiss 3 fois plus cher.



Ceci dit, la Sony A7 II est un outil de très haut de gamme qui est à la hauteur de n'importe quel challenge. Il y a cependant des domaines ou on peut s'étonner des faiblesses rencontrées. C'est le cas par exemple pour des vidéos en conditions de faible luminosité avec des objectifs non natifs où l' AF commence à pomper sans raison après une mise au point irréprochable et rend la séquence inutilisable.
La plupart des photographes qui couvrent des marriages préfèrent rester cher Canon ou Nikon parce que l ' A7 II est trop aléatoire. Je ne parle pas du fait qu'il lui manque un deuxième slot pour deux cartes mémoires, mais le l'AF, qui reste capricieux comme une diva.
Quant-à-ceux qui couvrent les manifestations sportives, ils préfèrent à la rigueur l' A6000 qui est plus rapide et offre avec son capteur APS-C un avantage de x1,6 avec les télés. Personellement, je préfèrerais aussi une de mes Olympus OMD E-M1 ou E-M5 II pour un évènement sportif avec un Zuiko PRO 40-150mm f/2.8 et Converter x1,4.
Les cinéastes sont plus friands de l'A7s II avec le Sony FE 4 PZ 28-135mm G OSS avec f/4 ou de la Lumix GH4 avec le Zuiko PRO 12-40mm f/2.8 (= 24x80mm en équivalent 24x36).
On ne devrait pas, à mon avis, juger du boitier sans tenir compte d'un objectif bien précis et adéquat.


Par exemple, si je compare mon A7 II avec le Zeiss Distagon FE f/14 35mm, je devrais la comparer avec ma Nikon D610 et le Zeiss Distagon f/1.4 35mmm FZ2. qui pèse 2.190 gr. avec poignée supplémentaire contre 1.608 gr, également avec poignée supplémentaire mais sans module XLL ou CLM-V55, ce qui fait quand même une différence sensible au profit de la Sony.
Pour la mise au point, je préfère la Sony A7 II qui éclaicit l'image dans l'obscurité et offre le Focus-Peaking et la loupe.
Le Zeiss Distagon FZ2 doit être opéré manuellement sur la Nikon. C' est un vrai délice avec sa mécanique de haute précision qui baigne dans l'huile, mais il y a des gens qui préfèrent l'automatique. C'est une question de philosophie.
En studio ou sur trépied, je donnerais la préféfence à la combinaison Nikon-Distagon FZ2. En action mobile, il est bien évident que je choisirais la combinaison Sony-Distagon, bien que ne disposant pas d'un deuxième Slot pour carte SD, ce qui est un risque en reportage.

Entièrement équipée avec module XLR, écran de controle et casque d' écoute, la Sony A7 II.dépasse aussi les 2 kg. Ca n' est plus, et de loin la catégorie tourisme de mes RX100 (296 gr. tout compris), Canon D7X (304 gr. tout compris), Lumix LX100 (406 gr. tout compris), Lumix GM5 (290 gr. tout compris) etc. qu'on glisse dans la poche du pantalon et qui font quand même de très bonnes photos, y compris à la terrase du restaurant à 11 heures du soir et ca pour moins d'argent qu'un seul bon objectif pour une A7..
A mon avis les A7, Nikon et Canon plein format sont des caméras qu'on n'achète en tant qu' amateur que lorsqu'on dispose déja d'une excellente caméra comme les pockets indiquées ci-dessus ou une Canon EOS-M3 et les 3 Zooms actuelement disponibles.

Le deuxième volet, c'est que pour vraiment profiter des possibilités de ce boitier, ce n'est pas 1.600 ou 1.700 Euro qu' il faut dépenser au total, mais pas loin de 5.000 et quant-à l'objectif video 28-135mm f/4, il coute à lui seul actuellement 2.200 Euro sur Internet et 2.600 en boutique.
Avec le Module XLR et le micro externe, un écran de controle etc. on atteint vite le cap des 10.000 Euro et je ne n'exagère pas.
Il faut aussi savoir que le capteur n'est pas protégé par un miroir et est exposé aux intempéries en milieu naturel.
Pour ces raisons, je préfère avoir plusieurs boitiers dans mon sac au lieu de bricoler dans le vent, la poussière, la pluie et tous le impondérables inimaginables. Une poignée supplémentaire est aussi recommandable, parce que l'accu dure 3 à 5 fois moins longtemps que pour une DSLR.
Pour cette raison il faut aussi plusieurs accus et un chargeur multiple (avec écran de controle du degré de chargement) etc.
Donc vous comprendrez bien que si vous vous lancez dans cette aventure, il vaut mieux avoir un compte en banque bien rembourré, pas du genre à être recu au Champagne par votre directeur d'Agence, mais quand même respectable.

Une A7 n' est pas le genre d'engin qu'on trimbale en montagne ou en excursion pour faire des photos souvenirs mais un outil faisant partie d'un système sophistiqué - qui ne couvre pas tout - et où la photographie est au centre de la préoccupation, donc avec des sacrifices ailleurs.
La publicite et la propagande ne cessent de répeter sur tous les tons combien cette caméra est compacte et vaut largement son prix.
C'est vrai mais c'est relatif. En valeur absolue il faut quand même trimbaler les 2 kilos et allonger les quelques milliers d'Euro pour un système à peu près complet..
En contrepartie, on a quelques pixels de plus qu'on peut découvrir en agrandissiant les clichés et un peu moins de bruitage, un grand champ visuel et d'autres avantages.
Previous Post
Next Post

post written by: